Vampire

Quand elle devient suffisamment puissante, une Liche peut obtenir l'honneur d'être embrassée par la Déesse-Araignée, mourir et renaître sous la forme d'un Akhkharu. Les Vampires, car tel est leur nom vernaculaire, n'ont pas besoin de manger, boire, dormir ni respirer. Ils doivent néanmoins boire du sang humain régulièrement afin de diluer le venin qui leur parcourt désormais les veines.

Le mot de Kaspar

« Il existe un autre moyen de devenir Vampire, que seuls les Nécromanciens les plus puissants et éminents maîtrisent : le "Rituel de la Nuit", capable de ramener de force l'âme d'un récent défunt. Cette âme doit toutefois être disposée à revenir, faute de quoi l'Akhkharu ainsi créé sera un monstre assoiffé de sang... »


Mort-vivant

Les non-morts sont immunisés contre le poison, les effets de contrôle et de moral. Les sorts négatifs de la Lumière ont plus d'effet sur eux tandis que les sorts de soutien ne les affectent pas, hormis les sorts curatifs qui leur infligent des dégâts au lieu de les guérir.

Drain de vie

Les Vampires s'abreuvent du sang de leurs victimes pour régénérer leur santé. À condition, bien sûr, que lesdites victimes fassent partie des vivants.

Chevalier-Vampire

Forts de siècles d'expérience martiale, les Seigneurs Vampires sont les plus grands guerriers d'Heresh. Maîtres de l'espace-temps, ils peuvent traverser le champ de bataille comme une traînée de brouillard. Nul ne peut espérer les prendre par surprise.

Le mot de Kaspar

« Les Paladins d'Elrath les plus zélés ne tolèrent pas qu'on qualifie de "chevaliers" ces guerriers morts-vivants. C'est qu'ils n'ont pas rencontré Messire Jaywoods, preux et chevaleresque de la pointe des bottes à celle de l'épée, et pourtant on ne peut plus mort. Aux dernières nouvelles, il s'était même lancé dans quelque quête héroïque en terre lointaine ! »


Mort-vivant

Les non-morts sont immunisés contre le poison, les effets de contrôle et de moral. Les sorts négatifs de la Lumière ont plus d'effet sur eux tandis que les sorts de soutien ne les affectent pas, hormis les sorts curatifs qui leur infligent des dégâts au lieu de les guérir.

Drain de vie

Les Vampires s'abreuvent du sang de leurs victimes pour régénérer leur santé. À condition, bien sûr, que lesdites victimes fassent partie des vivants.

Vigilance

Les Vampires sont si rapides que nul ne peut les prendre à revers.