Fantôme

À leur mort, les enfants des Dieux Dragons s'élèvent vers la lune sous forme d'esprits, afin d'être accueillis par Asha pour l'éternité. Il arrive qu'un événement terrible crée un Fantôme, esprit prisonnier du monde matériel à cause d'une émotion négative très puissante. En effectuant certains rituels spécifiques, les Nécromanciens peuvent convertir les Fantômes en serviteurs corvéables à merci.

Le mot de Kaspar

« Les Nécromanciens recrutent et emploient des Traqueurs d'âmes qui arpentent Ashan à la recherche de ces âmes égarées. Les Traqueurs d'âmes ne peuvent pas contrôler ces Fantômes par eux-mêmes ; leur rôle consiste à les soumettre et les entraver à l'aide de glyphes gardiens, de cages psychiques, parfois même de chaînes magiques. »


Mort-vivant

Les non-morts sont immunisés contre le poison, les effets de contrôle et de moral. Les sorts négatifs de la Lumière ont plus d'effet sur eux tandis que les sorts de soutien ne les affectent pas, hormis les sorts curatifs qui leur infligent des dégâts au lieu de les guérir.

Banshee

Désespoir, tristesse et regret, telles sont les forces qui créent les Banshees. Elles apparaissent souvent en nombre au lendemain d'une grande bataille, d'un désastre ou d'une épidémie. Le désespoir de leurs gémissements peut mettre à mal la volonté des plus endurcis... mais à en croire ceux qui les ont rencontrées, le pire est encore leur regard qui vous suit partout où vous allez.

Le mot de Kaspar

« Obtenues par le biais de rituels longs et difficiles, les larmes de Banshees deviennent poison violent entre les mains des Nécromanciens. Le désespoir d'une Banshee dissous dans un verre de vin peut tuer un roi plus efficacement qu'une épée ou un poignard. »


Mort-vivant

Les non-morts sont immunisés contre le poison, les effets de contrôle et de moral. Les sorts négatifs de la Lumière ont plus d'effet sur eux tandis que les sorts de soutien ne les affectent pas, hormis les sorts curatifs qui leur infligent des dégâts au lieu de les guérir.

Vigilance

Les Banshees sont presque immatérielles, irréelles ; on croit qu'elles vous tournent le dos alors qu'elles vous font face. De ce fait, il est impossible de les prendre par le flanc.