Aigle arcanique

Dans son traité « De la nature du Monde des Esprits », le grand érudit Sar-Aggreth s'aperçut que les Esprits supérieurs prenaient souvent la forme d'oiseaux majestueux. De fait, quand les Mages de la Maison Anima entreprirent de matérialiser les énergies les plus puissantes du Plan de la Magie, les entités qui apparurent avaient l'aspect d'aigles majestueux faits de mana pur.

Le mot de Kaspar

« Les Aigles arcaniques devaient d'abord n'être que de vulgaires outils pour les Mages aux ambitions les plus démesurées ; la preuve qu'ils étaient capables de transformer l'énergie arcanique brute en une créature vivante. Ma foi, le contrat est rempli ! Les Aigles arcaniques sont parvenus à se reproduire à tel point que l'on croise désormais des spécimens sauvages dans le Monde des Esprits. La nature reprend toujours ses droits... »


Ailes arcaniques

La magie de l'Aigle arcanique est à ce point concentrée que tous ses environs sont saturés de magie qui provoque des effets négatifs permanents.

Simurgh

Cette créature que les arcanistes ont longtemps prise pour une simple légende a finalement été découverte dans les étendues irréelles du Plan de la Magie. Il aura fallu bien des efforts (et bien des échecs désastreux) avant que les Mages ne comprennent la nature de cette puissante entité et ne l'asservissent à leurs desseins.

Le mot de Kaspar

« Les légendes regorgent d'oiseaux puissants : le phénix, le Rokh, le Huma... Comme eux, le Simurgh des anciens mythes passait d'abord pour un être unique, roi du Plan de la Magie. Comme nous l'avons constaté, il en existe en fait une multitude, qui sont le degré d'existence le plus élevé auquel peuvent aspirer les Aigles arcaniques. »


Ailes arcaniques

La magie de l'Aigle arcanique est à ce point concentrée que tous ses environs sont saturés de magie qui provoque des effets négatifs permanents.

Catalyseur magique

Les Simurghs sont l'instrument ultime du Mage : ils amplifient ses sorts et le rendent encore plus redoutable qu'il ne l'est à lui seul.